BC.GAMERéclamez 5 BTC maintenant

Aperçu de la réglementation de la cryptographie dans les pays scandinaves

Aperçu de la réglementation de la cryptographie dans les pays scandinaves
BC.GAMEBCGAME - Le meilleur casino, bonus quotidien gratuit de 5 BTC !BC.GAME Bonus quotidien gratuit de 5 BTC !
S'inscrire maintenant

Le secteur das Les crypto-monnaies, encore considérées comme émergentes et innovantes, manquent de réglementation complète et uniforme, en particulier dans les pays scandinaves comme le Danemark, la Norvège et la Suède. Les politiques et réglementations régissant les cryptomonnaies dans ces pays reflètent la situation mondiale : elles sont fragmentées et, à bien des égards, inexistantes, variant considérablement d’un pays à l’autre.

Ce document présente un aperçu de la réglementation actuelle relative aux crypto-monnaies en Scandinavie, notamment au Danemark, en Norvège et en Suède. Il aborde des questions pertinentes telles que la légalité des crypto-monnaies dans la région, la possibilité de les acquérir au Danemark, la fiscalité de ces actifs en Suède, entre autres sujets pertinents pour les investisseurs et les entités qui opèrent avec des crypto-monnaies dans ces pays.

Réglementation sur les crypto-monnaies au Danemark

Situé au sud de la Scandinavie, frontalier avec l'Allemagne et relié à la Suède par le pont de l'Öresund, le Danemark compte environ 6 millions d'habitants. Le pays est connu pour son économie avancée, son PIB par habitant élevé, son innovation scientifique et technologique, ainsi que pour être un berceau de startups, notamment OpenLedger et la Nordic Blockchain Alliance.

La crypto-monnaie est-elle réglementée au Danemark ?

Au Danemark, les cryptomonnaies ne sont pas encore réglementées et ne sont pas reconnues comme monnaie officielle. Toutefois, les autorités danoises acceptent les transactions effectuées avec des cryptomonnaies. En 2021, Danske Bank, la plus grande institution financière du pays, a annoncé qu'elle ne fournirait pas de services liés aux crypto-monnaies, mais qu'elle n'entraverait pas non plus les opérations effectuées via les échanges de crypto-monnaies.

L’Autorité danoise de surveillance financière indique que, de manière générale, l’utilisation de crypto-monnaies pour les paiements n’est pas soumise à sa réglementation. Cependant, les réglementations de sécurité existantes peuvent être applicables aux offres initiales de pièces de monnaie (ICO), en particulier lorsqu'elles présentent des caractéristiques similaires aux offres publiques initiales (IPO). De plus, la loi anti-blanchiment d'argent du pays a été mise à jour en 2020 pour inclure les monnaies numériques.

Les crypto-monnaies sont-elles imposables au Danemark ?

Sur le territoire danois, les crypto-monnaies sont traitées comme des biens personnels, soumises à l’impôt sur le revenu plutôt qu’à l’impôt sur les plus-values. Le taux effectif d'imposition sur le revenu pour le citoyen moyen au Danemark est légèrement supérieur à 35 %, variant selon le lieu et les circonstances individuelles.

En mars 2023, la Cour suprême danoise s'est prononcée dans deux affaires concernant la taxation des ventes de Bitcoin (BTC), l'une liée aux investissements destinés à la revente et l'autre aux revenus miniers.

Dans les deux cas, il a été déterminé que les activités constituaient des opérations commerciales et étaient donc soumises à une taxation dans cette catégorie. L’administration fiscale danoise a également statué que les pertes liées aux cryptomonnaies ne peuvent pas être déclarées comme des pertes commerciales, et que les entreprises du secteur ne sont pas autorisées à déduire ces pertes car leurs opérations se concentrent exclusivement sur les cryptomonnaies.

Réglementation sur les crypto-monnaies en Norvège

La Norvège, avec son paysage montagneux et sa population de plus de 5 millions d'habitants, se distingue comme l'un des pays ayant le revenu par habitant le plus élevé au monde. Tout comme au Danemark, en Norvège, les crypto-monnaies sont reconnues comme des actifs et leur utilisation dans les transactions financières est légale.

Le pays abrite plusieurs startups axées sur la technologie blockchain, comme IdeaSoft et BitSpace, soulignant son environnement accueillant pour le secteur des cryptomonnaies. Cependant, la question qui se pose est la suivante : les crypto-monnaies sont-elles réglementées en Norvège ? La réponse est que le pays ne dispose pas de législation spécifique réglementant directement les crypto-monnaies, permettant ainsi l’achat, la vente et le commerce de ces actifs numériques. Les crypto-monnaies ne sont pas considérées comme une monnaie officielle, mais elles sont acceptées comme moyen de paiement et sont classées comme un type d’actif et non comme de l’argent.

En 2018, le ministère norvégien des Finances a mis en œuvre des réglementations anti-blanchiment d’argent qui incluent les opérations de cryptomonnaie. Ces réglementations exigent que les bourses de crypto-monnaie et les prestataires de services de garde s'inscrivent auprès de l'Autorité norvégienne de surveillance financière (Finanstilsynet), conformément aux directives anti-blanchiment d'argent.

En mai 2023, la banque centrale norvégienne, Norges Bank, a suggéré que le pays développe sa propre approche réglementaire des crypto-monnaies, estimant que la future réglementation de l'Union européenne sur les marchés de crypto-actifs (MiCA) pourrait ne pas être entièrement adaptée au contexte national.

La Norvège fait preuve d'une attitude positive à l'égard des crypto-monnaies, étant l'un des premiers pays à avoir entamé des études sur la création d'une monnaie numérique de banque centrale (CBDC) en 2016. Jusqu'en 2023, la Norges Bank poursuit ses tests pour mettre en œuvre une version gouvernementale de la monnaie numérique basée sur la blockchain. devise.

Fiscalité des crypto-monnaies en Norvège

Dans le domaine fiscal, la Norvège classe les crypto-monnaies parmi les immobilisations, ce qui signifie que les bénéfices tirés de la vente de ces actifs sont considérés comme des plus-values. Bien que le pays ne dispose pas d'impôt spécifique sur les plus-values, les revenus issus de la vente de cryptomonnaies sont soumis à la législation générale de l'impôt sur le revenu, avec un taux forfaitaire de 22% pour les tranches de revenus les plus faibles, avec des taux progressifs pour les revenus les plus élevés.

Réglementation sur les crypto-monnaies en Suède

La Suède, voisine de la Norvège et de la Finlande et reliée au Danemark par un pont, possède la neuvième plus grande population de l'Union européenne, dépassant les 10 millions d'habitants. Ce pays est reconnu pour sa prospérité, étant le septième plus riche au monde, avec un secteur technologique de l'information consolidé et une économie marquée par l'ingénierie et les télécommunications. Le pays abrite des entreprises innovantes dans le secteur des crypto-monnaies, telles que Safello, OpenGeeksLab, ChromaWay, ainsi que l'initiative Nordic Fund Ledger, démontrant son engagement envers l'avancement de la technologie blockchain et des crypto-monnaies.

Lire aussi:   Rencontrez SpaceCatch – La prochaine frontière du jeu AR

Réglementation sur les crypto-monnaies en Suède

En Suède, comme dans d’autres pays scandinaves, les crypto-monnaies ne sont pas encore réglementées par un ensemble de lois spécifiques. Bien qu’elles n’aient pas cours légal, les transactions utilisant les cryptomonnaies sont autorisées, ainsi que leur achat, vente ou échange.

L'Autorité suédoise de surveillance financière et la banque centrale du pays, la Sveriges Riksbank, ont officiellement reconnu la légalité du Bitcoin, même si elles ne le considèrent pas comme une monnaie officielle ou un moyen de paiement légal. La surveillance du secteur financier, y compris le secteur des cryptomonnaies, est exercée par l'Autorité suédoise de surveillance financière et l'Agence suédoise de protection des données.

Les entreprises opérant avec des crypto-monnaies en Suède doivent satisfaire à certaines exigences d'enregistrement et adhérer à la législation suédoise sur les services d'échange, qui établit la nécessité pour certaines institutions financières de se conformer aux directives de lutte contre le blanchiment d'argent (AML).

Avec la mise en œuvre du règlement sur les marchés de crypto-actifs (MiCA) par l'Union européenne en 2024, les réglementations visant à protéger les consommateurs et les entités exploitant des crypto-monnaies seront également applicables en Suède. L’exploitation minière de Bitcoin fait l’objet de critiques dans le pays en raison de sa forte consommation d’énergie, et en juin 2022, la Sveriges Riksbank a proposé une interdiction totale de cette activité.

Cependant, la Riksbank est à l’avant-garde du développement d’une monnaie numérique de banque centrale (CBDC), la couronne électronique suédoise atteignant le stade technique de préparation pour son intégration dans le système financier en 2022.

Fiscalité des crypto-monnaies en Suède

La fiscalité des transactions impliquant des crypto-monnaies varie selon le type d'opération en Suède. Les bénéfices réalisés sur la vente de crypto-monnaies sont soumis à un impôt sur les plus-values ​​de 30 %, tandis qu'il est permis de déduire des bénéfices 70 % des pertes sur ces opérations. Les revenus générés par les crypto-monnaies sont imposés comme des revenus, avec des taux d'environ 30 %.

Gains obtenus grâce à Staking ou les prêts en cryptomonnaies sont soumis à un impôt sur les revenus d’intérêts de 30 %, permettant de déduire 70 % des pertes.

Aperçu de la réglementation de la cryptographie dans les pays scandinaves

Acquisition de crypto-monnaies au Danemark, en Norvège et en Suède

Il est tout à fait légal d’acheter, de vendre et d’échanger des crypto-monnaies au Danemark, en Norvège et en Suède. Malgré l’absence de réglementation spécifique aux cryptomonnaies, il n’existe aucune restriction quant à leur utilisation. Les échanges de crypto-monnaie populaires dans ces pays scandinaves incluent eToro, Bybit, Bitpanda et Binance.

Les investisseurs intéressés par les crypto-monnaies dans ces pays peuvent suivre les étapes ci-dessous :

1. Choisissez un échange de crypto-monnaie qui propose la devise souhaitée.
2. Inscrivez-vous sur la plateforme ou accédez à un compte existant.
3. Effectuez le dépôt pour financer l’achat.
4. Effectuez la transaction d’achat de la cryptomonnaie choisie.
5. Assurez-vous que les soldes de crypto-monnaie sont stockés en toute sécurité.

Impact de MiCA au Danemark, en Suède et en Norvège

La mise en œuvre du règlement sur les marchés de crypto-actifs (MiCA) par l’Union européenne, prévue pour 2024, influencera considérablement le paysage des crypto-monnaies en Scandinavie. MiCA, qui s'aligne sur la réglementation de l'UE en matière de négociation de titres, vise à réglementer les entités qui introduisent de nouvelles crypto-monnaies et offrent des services liés à ces actifs.

Ce règlement établit des critères spécifiques pour l'élaboration et la diffusion de livres blancs, en plus des normes pour le lancement de nouvelles monnaies et stablecoins, visant à protéger les consommateurs. MiCA propose également des mesures pour prévenir les pratiques abusives dans marché de la crypto-monnaie, y compris l’utilisation abusive d’informations privilégiées, en renforçant la sécurité juridique et en favorisant une adoption plus large de ces technologies.

En outre, le Groupe d’action financière (GAFI) suggère que les pays du G7 et trente autres participants adoptent ce qu’on appelle la règle de voyage pour les transactions en cryptomonnaies. Si elle est mise en œuvre, cette règle obligerait les bourses de crypto-monnaie et d’autres fournisseurs de services financiers liés à la crypto-monnaie à collecter les données d’identification des participants aux transferts de crypto-monnaie dépassant la valeur de 1.000 XNUMX $. Cette procédure vise à accroître la transparence et à lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme dans l’écosystème des cryptomonnaies.

Conclusion

La réglementation des crypto-monnaies dans les pays scandinaves présente un paysage en évolution, reflétant à la fois la nature dynamique du secteur et la prudence des autorités de régulation. Le Danemark, la Suède et la Norvège partagent la caractéristique de ne pas disposer de législation spécifique réglementant directement les crypto-monnaies, permettant ainsi leur achat, leur vente et leur utilisation dans les paiements, sans toutefois les reconnaître comme monnaie légale. Cette approche offre un terrain fertile pour l’innovation et la croissance des startups blockchain, tout en laissant la place à de futures adaptations réglementaires.

La mise en œuvre imminente de la réglementation des marchés de crypto-actifs (MiCA) par l’Union européenne en 2024 constitue une étape importante, signalant une évolution significative vers l’harmonisation de la réglementation et la protection des consommateurs dans la région, y compris dans les pays scandinaves. Cette réglementation introduira non seulement des normes de sécurité et de transparence pour les opérations de crypto-monnaie, mais pourrait également encourager une plus grande adoption institutionnelle et une plus grande confiance des consommateurs dans les crypto-monnaies dans leur ensemble.

En outre, la recommandation du Groupe d'action financière (GAFI) concernant l'adoption de la Crypto Travel Rule renforce la nécessité d'un équilibre entre l'innovation dans le secteur des cryptomonnaies et la prévention des pratiques illicites telles que le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme.

Par conséquent, même si les pays scandinaves ont peut-être commencé par adopter une approche plus libérale à l’égard des crypto-monnaies, la tendance future indique une évolution vers des réglementations plus structurées et cohérentes. Cette évolution non seulement met les pays scandinaves en conformité avec les normes internationales, mais souligne également le rôle crucial des crypto-monnaies et de la technologie blockchain dans le développement économique futur, stimulant ainsi une croissance sûre et durable du secteur.

Disclaimer: Les points de vue et opinions exprimés par l'auteur, ou toute personne mentionnée dans cet article, sont à titre informatif uniquement et ne constituent pas des conseils financiers, d'investissement ou autres. Investir ou échanger des crypto-monnaies comporte un risque de perte financière.
Total
0
Partages

Articles connexes